L’islam interdit le chant et la musique

 

Paroles du grand uléma Tirmidhi: Tout ce par quoi le musulman se divertit est « bâtil » sauf le fait qu’il tire à l’arc, le fait qu’il éduque son cheval, et le fait qu’il joue avec sa famille, car cela relève de la vérité (« al-haqq »).
_____________________________________________

Le prophète a dit: apparaîtront des gens de ma communauté qui boiront l’alcool en lui donnant un autre nom. On jouera pour eux des instruments de musique et des chanteuses chanteront pour eux. Dieu les engloutira alors dans la Terre et il fera d’eux des singes et des porcs.
______________________________________________

Coran 31.6: Et, parmi les hommes, Et, parmi les hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.

Selon les ulémas le chant fait partie des plaisants discours mentionnés dans le verset. Pour eux, aucun doute: le chant est haram.
______________________________________________

Ibn Qayyim rapporte que, selon Ibn Abbas et Ibn Masoud, Abu As Sahba a dit : j’ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu’un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’ Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant »(coran, 31 :6), il m’a répondu en le répétant trois fois: je jure sur Allah, l’unique divinité que ce mot signifie chanson.
______________________________________________

Abi Amama rapporte que le Prophète a dit: ne vendez pas les esclaves chanteuses, ne les achetez pas et ne cherchez pas à les connaître, car leur traite ainsi que l’argent qui en découle sont illicites. C’est à ce propos que le verset suivant a été révélé « Et, parmi les hommes, il est (quelqu’un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’ Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissan » (31.6).
______________________________________________

Le messager d’Allah a dit: il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l’alcool et les instruments de musique. Rapporté par Boukhari, hadith authentifié aussi par Ibn Qayyim.
______________________________________________

Abou Youssouf a dit: si vous êtes en face d’une maison où l’on entend de la musique, entrez-y, sans permission [dans le but de la faire cesser] car interdire le mal et ordonner le bien est une obligation qui incombe à tout musulman. Et ne pas le faire équivaut à la violation d’une obligation.
______________________________________________

Ibn Qayyim a dit : concernant la position de l’Imam Ahmad, son fils Abd Allah a dit : j’avais posé à mon père une question sur la chanson et il avait répondu : la chanson engendre l’hypocrisie, elle ne m’intéresse pas, avant de citer les propos de Malick : seuls les pervertis parmi nous s’y adonnent.
______________________________________________

Ibn Qudama a dit: il existe trois catégories d’instruments de musiques, une catégorie illicite constituée d’instruments à cordes, de toutes les sortes de flûtes, de luth, d’instruments à six cordes, de piano, de rebecs et autres. Quiconque les écoute à plein temps est considéré comme un apostat.
______________________________________________

Ibn Taymiya a dit: la fabrication d’instruments de musique est interdite.
Il a dit aussi: les instruments de musique tels que les instruments à six cordes doivent être détruits selon la majorité des docteurs en droit Islamique.
______________________________________________

Ibn Taymiya a dit : Ibn al-Moundhir a fait part de l’unanimité des savants sur l’interdiction de louer les services d’un chanteur ou d’une pleureuse en disant: tous les savants que nous connaissons sont unanimes sur la nécessité de faire échec à la pleureuse et à la chanteuse. Aussi bien Ash-Shaabi, An-Nakhi que Malick l’ont abhorré, tandis que Abou Thawr, Nouman –Abou Hanifa , Yaaqoub et Muhammad, disciple de Abu Hanifa ont dit qu’il est interdit de faire appel aux services d’un chanteur ou d’une pleureuse. C’est également notre opinion.
______________________________________________

Nafia, l’esclave affranchi d’Ibn Omar, rapporta:
J’étais en compagnie d’Ibn Omar, quand il passa par un berger qui jouait avec une flûte, il mit ses doigts dans ses oreilles et s’éloigna. Il me dit :
– Ô Nâfia ! Entends-tu quelque chose ?
Je répondis :
– Non.
Il enleva ses doigts de ses oreilles et dit:
– J’étais une fois avec le Prophète (qu’Allah le bénisse et le salue) et fis de même quand il entendit ce son.
______________________________________________

Abou Daoud rapporte: L’exégète Al-Quourtoubi dit à propos de ce récit d’Ibn Omar: Tel est le comportement de nos oulémas quand ils entendirent de tels sons afin de ne pas sortir de la modération, mais que dirons-nous du chant et de la musique des gens de notre époque?
______________________________________________

Muslim a rapporté: Les anges ne tiennent jamais compagnie de ceux qui ont une cloche ou un chien avec eux.

Muslim a rapporté: La fornication est écrite dans le destin de l’homme, et chacun en aura sa part sans doute. La fornication des yeux est le regard, la fornication des oreilles est l’écoute.
______________________________________________

Ibn Abbâs dit : Le tambourin est interdit, les instruments musicaux sont interdits, le chant de la chanteuse est interdit et la flûte est interdite .
______________________________________________

L’islam est bon est généreux. La preuve:

Le prophète a autorisé le recours aux chanteuses les jours de fête, pour que, comme il le dit dans un hadith, « les polythéistes sachent que notre religion est pleine de divertissements ».
______________________________________________

Pour conclure cette litanie de bons conseils, le grand, l’immense Tabari.

Tabari a rapporté: les ulémas des différentes villes sont unanimes à abhorrer et à interdire la musique. Seuls Ibrahîm ibn Saad et Oubayd Allah Al-Anbarî s’étaient distingués du groupe. Pourtant, le Prophète a dit : suivez la majorité. Mais également: quiconque se distingue de la majorité mourra de la même manière qu’un païen.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s