Les Maldives, votre prochaine destination de rêve …

Les Maldives, des atolls paradisiaques …

 

La population des Maldives est exclusivement musulmane, l’islam est religion d’État. La Constitution définit la République des Maldives comme un état islamique. La base de la législation est la charia. Aucune autre croyance ou religion n’est tolérée pour les citoyens maldiviens. Les étrangers visitant le pays sont tenus de ne pas exhiber leurs croyances en public, ils sont autorisés à la pratique religieuse uniquement à titre privé et surtout sans encourager d’aucune manière les autochtones à y participer. Il leur est par ailleurs interdit d’introduire des objets d’autres religions (insignes, livres, symboles, etc), de l’alcool et de la viande de porc. Il est également interdit d’introduire des revues érotiques ou des sex-toys.

 

Selon madame Helen Clark (Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement PNUD), le viol conjugal n’est pas considéré comme un délit dans plus de 35 pays, dont les Maldives. Les Maldiviennes subissent toutes sortes de violences domestiques parce que le pays n’a pas de loi criminalisant les violences contre les femmes. Une femme sur 3 aux Maldives a eu a subir des abus sexuels ou des violences physiques.

Selon le « Sidney Morning Herald » ( http://www.smh.com.au/world/female-circumcision-fear-as-fundamentalists-roll-back-womens-rights-20120124-1qflv.html ):

« Des groupes religieux font campagne pour que les filles soient excisées et restent à la maison au lieu d’aller à l’école […] La flagellation des femmes ayant eu des relations sexuelles extraconjugales est pratique courante à travers les Maldives […] d’autres problèmes plus graves surgissent, y compris un nombre croissant de cas de violence sexuelle. […] deux jeunes filles de 12 et 16 ans respectivement ont été victimes de viol collectif ; très souvent, bien qu’il y ait des efforts pour appréhender les coupables, les médias finissent par dire que ‘la victime était habillée de telle manière’ ou ‘elle était allée à tel endroit’) ».

« Des rapports anecdotiques suggèrent que la circoncision féminine soit de nouveau pratiquée dans les Maldives, particulièrement dans les îles extérieures, où les imams locaux possèdent une influence significative ».

Mais pour autant, pas d’inquiétude, cher, très cher touriste: on a trop besoin de ton pognon, tu peux venir en toute tranquillité. D’ailleurs, tu n’auras pas beaucoup d’occasions de côtoyer les autochtones ailleurs qu’à Mahé, la capitale. Et encore, d’assez loin, car tu n’est qu’un kafir. Tu auras quand même quelques esclaves à ton service, pour rendre ton séjour agréable. Avant de débarquer de l’avion low cost qui vient de te déposer dans ce paradis terrestre, lis ce qu’en dit le quotidien français « le Figaro » (http://www.lefigaro.fr/international/2012/02/17/01003-20120217ARTFIG00550-la-face-cachee-du-paradis-des-maldives.php ):

 » Le gouvernement veille à ce que les deux populations vivent dans des mondes séparés. L’accès des îles habitées est sévèrement réglementé, le logement chez l’habitant interdit. Les Occidentaux peuvent boire de l’alcool, pas les Maldiviens. L’islam est la seule religion acceptée, les autres sont interdites.
Les visiteuses se prennent des bains de soleil en maillots deux pièces, pas les Maldiviennes. Celles-ci sont fouettées si elles ont des relations sexuelles hors mariage, méthode défendue encore récemment par le gouvernement devant la responsable des droits de l’homme de l’ONU. Les touristes appartiennent aux classes aisées, les Maldiviens se trouvent en général au bas de l’échelle sociale. Le chômage et la drogue sont les deux principaux problèmes de l’archipel. Les islamistes intolérants ont sans doute puisé dans ces frustrations sociales pour promouvoir une religion encore plus rigoriste. Depuis quelques années, des étudiants vont étudier dans les pays du Golfe ou au Pakistan, souvent grâce à des bourses versées par ces pays, et en reviennent avec des idées extrémistes.
Dans l’autre sens, des prêcheurs pakistanais ou saoudiens sont venus répandre un islam agressif ».

Amnesty International ( http://www.amnesty.org/fr/library/asset/ASA29/001/2013/fr/a23f1c26-567f-4c3b-9da5-e186429b62e3/asa290012013fr.html ) cite le cas de cette jeune fille de 15 ans, violée et condamnée à huit mois d’assignation à résidence et à 100 coups de fouet par un tribunal pour mineurs. Car dans ce pays de cocotiers et de sable chaud, l’agresseur est libre, il est bien plus simple de condamner l’agressée.

Allez, n’ait aucune inquiétude, cher touriste. Si tu es un homme, ne regarde surtout pas les femmes, toutes nikabées qu’elles soient, avec insistance car il pourrait t’en cuire !

 

Et surtout, profite bien de ce paradis.

Bonnes vacances …

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s