Le nombre des étudiants saoudiens aux États-Unis en hausse de plus de 500 % depuis le 11 septembre 2001.

 

http://themuslimissue.wordpress.com/2013/04/22/saudi-students-in-u-s-up-more-than-500-since-sept-11-2001/

(CNSNews.com) – Le nombre d’étudiants saoudiens aux États-Unis a augmenté de plus de 500 % depuis le 11 septembre 2001 – quand Hani Hanjour, un Saoudien entré aux États-Unis  avec un visa d’étudiant, a piloté le Vol 77 sur le Pentagone, tuant 189 personnes.

Selon l’Institut International Education, le nombre d’étudiants étrangers aux États-Unis publiés par le Département américain d’Enseignement U.S. Department of Education dans des rapports officiels  était de 5.579 ressortissants saoudiens inscrits dans les institutions américaines d’enseignement supérieur pour l’année scolaire 2001-2002 .

Pour l’année scolaire 2011-2012, année la plus récente pour laquelle les données sont disponibles, ils étaient 34.139 ressortissants saoudiens inscrits dans les institutions d’enseignement supérieur aux États-Unis.

Les 34.139 étudiants saoudiens représentent plus que le total de 30.256 étudiants inscrits en licence et en troisième cycle dans l’Université du Connecticut pour la même année scolaire.

C’est une augmentation de plus de 500 %.

L’article prend comme exemple le parcours de Hani Hanjour qui l‘a amené à commettre l‘attentat contre le Pentagone, parcours d’étudiant tout ce qu’il y a d’ordinaire, qui n‘a rien de particulier si ce n‘est 2 voyages en Afghanistan en 1980 et en 1999, pour suivre une formation dans un camp d’al Qaeda.

Selon le Rapport de Commission du 9/11/2001, Hani Hanjour est entré aux États-Unis en 1991, avec un visa d’étudiant. Il obtient sa licence de vol, toujours aux États-Unis, en 1997. Puis, le 11 septembre, il détourne le Vol 77 de American Airlines et le scratche sur le Pentagone. 


Ce qui revient à dire que chaque musulman vivant sur le sol occidental est un terroriste potentiel.

Un chiffre bien plus ahurissant , présenté par le USA Today dans un article de Mary Beth Marklain intitulé «Flot d’étudiants saoudiens dans les Universités des États-Unis dans les sections anglaises» :

Depuis juste sept ans, les inscriptions d’étudiants saoudiens ont grimpé en flèche, passant de 11.116 en 2006  à 71.026 l’année dernière, chiffres donnés par la Mission Culturelle saoudienne aux États-Unis, l’agence basée en Virginie qui administre la bourse des étudiants saoudiens. Presque tous les destinataires (95 %) commencent par une formation linguistique, qui peut prendre d’un mois à une année ou plus, disent les fonctionnaires de cette agence.
L’apporte d’étudiants internationaux plein payant a été un avantage pour les Universités américains à court de liquidités.

Par exemple, selon le directeur de centre Diana Vreeland,  l’Université du Michigan Occidentale dans Kalamazoo, qui a fondé son Centre pour la langue anglaise et la Culture pour des Étudiants Internationaux il y a 38 ans, elle a inscrit un record de 267 étudiants internationaux le semestre dernier, presque la moitié étant des ressortissants de l’Arabie Saoudite. Autre exemple: l’Université du centre de langue de Dayton, avait en 2006 seulement 8 étudiants saoudiens, maintenant elle en compte 400

(Lire http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/01/11/saudi-students-english-class/1827465/#cb=f1ed4a00cf4d429&origin=http%3A%2F%2Fwww.usatoday.com%2Fff684e93dbaee2&domain=www.usatoday.com&relation=parent&error=unknown_user )

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s