Gardez-moi de mes amis, je me charge de mes ennemis.

Écrit sur un coup de colère, après avoir visionné la vidéo Canal+ sur Amina: j’ai senti de suite que contrairement à ce qu’on a voulu nous faire croire, elle n’était libre ni de ses mouvements, ni de ses paroles, ni de ses actes. Prisonnière de la « tradition », c’est-à-dire du carcan dénommé ISLAM, prisonnière du système et prisonnière même (et surtout) de ses proches. Mineure à 19 ans, car née fille: c’est comme ça, en islam: la femme est MINEURE À VIE !!!
La suite a démontré que j’avais raison, puisque ce jour du 16/04/2013, on apprend qu’elle a réussi à fuir et qu’elle serait en sécurité. Pourvu que ce soit vrai.

Voici donc le fruit de ma colère, où je m’adresse indirectement au père d’Amina, qu’on a entendu dans cet enregistrement de Canal+ :

Ce qui me débecte le plus chez les musulmans, en dehors de la taquiya, c’est cette ligne de conduite qui consiste à dire:

« Voyez, braves gens, nous sommes AUSSI de bons croyants, nous faisons nos 5 prières, nous accomplissons même la zakat, on veut être comme tout le monde ».

Cette conduite est pour moi un signe de soumission à la loi de celui qui crie le plus fort.

Elle est le signe que le bon musulman, qui se dit « modéré », admet sans résistance aucune les idées de celui qu’il dénomme « extrémiste », ou « islamiste » ou « intégriste », autant de beaux euphémismes pour désigner les bandes d’égorgeurs.

Elle est le signe que, si ce bon musulman dit « modéré » n’admet pas les principes de l’autre, dénommé « extrémiste » (etc …), il n’a pas le courage de lui dire: « Passe ton chemin, JE NE SUIS PAS COMME TOI, TOUT NOUS DIFFÈRE », préférant plutôt vendre son âme que de reconnaitre qu’il est différent de lui. Car tous deux sont de « bons musulmans ».

Elle est le signe d’appartenance à la même famille, signe envoyé à ces mêmes égorgeurs, dont par ailleurs on déclare refuser « leurs idéaux de violence et d’intolérance ». Alors qu’on sait très bien qu’ils sont les VRAIS héritiers du message légué par Mahomet, les dignes et véritables continuateurs de sa mission.

Elle est le signe qui fait que ce bon musulman auto-déclaré « modéré » fait allégeance à celui qui a crié le dernier, celui qu’on dénomme « radical » ou un des autres adjectifs qui lui collent à la barbe teinte au henné.

Elle est le signe de celui qui se soumet sans combattre et sans réfléchir, juste parce qu’il se reconnait « quand même un peu » dans celui qui a crié le dernier.

Elle est le signe de capitulation de celui qui n’a que cette réponse à faire aux égorgeurs: « On est musulmans, on respecte les traditions musulmanes, on est une famille très musulmane ».

Tous ces signes sont en réalités les différentes phases des reculades qu’opèrent les gens dits « modérés », par peur, par confort ou pour 1000 autres raisons. Seulement, ces gens ont tort. Ils laissent ainsi s’installer, par leurs replis successifs, tous ceux qui ont comme habitudes d’instaurer la terreur, juste parce qu’ils crient plus forts que les autres.

Car le dernier qui crie a FORCÉMENT RAISON, pour ces bons musulmans « modérés ».

Gardez-moi de mes amis, je me charge de mes ennemis.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s