Coran falsifié.

Pour les musulmans, une sourate mensongère ou simplement un verset mensonger est une hérésie et une abomination. Pourtant, il y a bien aujourd’hui 2 corans, du moins 2 versions du coran: la version chiite et la version sunnite. Bien entendu, chiites et sunnites s’accusent mutuellement de sacrilège.

Mais aussi, ils ont unanimement déclaré que toute personne qui prétend que le coran a subi une quelconque modification est un mécréant, ce qui explique en partie la haine qu’ils se vouent depuis presque 14 siècles. Alors qu’on sait que le Calife Othman, compagnon et ami de Mahomet, a fait détruire 31 versions du coran, pour n’en conserver qu’une, celle qui porte son nom: la vulgate othmanienne.

Nous avons de la part des 2 courants une déclaration on ne peut plus précise: «L’affirmation selon laquelle il y a eu modification du Coran constitue une impiété claire, un démenti du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui)».

Pourtant, les preuves que le coran n’est pas le coran sont nombreuses, j’en citerais quelques-unes:

1° Après bien des difficultés, des règlements de compte et des purges, Othman, 3è calife de l’islam, a réussi à regrouper presque tous les différents fragments et transcriptions détenus pour la plupart par les compagnons de Mahomet, par certaines de ses femmes (Hafsa particulièrement) et par sa fille Fatima. D’autres sourates ou versets n’avaient pas été retranscrits, ils n’étaient connus que des «récitants», et il y avait urgence à les retranscrire avant que ces récitants ne meurent. Othman demanda donc qu’on en fasse une compilation le plus vite possible, elle fut appelée à juste titre «vulgate othmanienne», c‘est le coran de sunnites. Aujourd’hui, on sait de manière certaine que plusieurs versets présentaient des versions différentes, ce qui a donné lieu à des disputes et des divisions entre les anciens compagnons et Othman, chacun prétendant détenir la bonne version. Il y eut également la scission entre ce même Othman et Ali, le gendre de Mahomet,. D’autre part, comme personne ne pouvait se permettre de toucher à un seul cheveu des veuves de Mahomet, les fragments qu’elles détenaient ne furent pas tous recensés.

2° Un verset du coran nous indique de quelle manière la prétendue parole de dieu est descendue:

«Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr» (97.1) .

Comment expliquer que le gourou en aurait alors distillé ses versets au goutte-à-goutte, et surtout en fonction des circonstances, ou encore des situations délicates auxquelles il devait faire face, soit vis-à-vis de ses épouses, soit parce qu’il était mis en difficulté ou pris en flagrant délit de mensonge?

3° Un autre verset polémique,  c‘est le verset 33 de la sourate 33. Transcription de la version sunnite (traduction de Hamidullah):

« Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jahiliyah). Accomplissez le Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement».

Dans la version chiite, on ne trouve pas la dernière phrase: « Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement. ».

La raison en est que pour eux, ce rajout a été fait dans l’unique but de faire plaisir à la gamine-épouse, Aïcha.
4° Un dernier exemple de verset falsifié, qui participe à la guéguerre que se livrent sunnites et chiites, avec les versets 8 et 9 de la sourate 81.

Version sunnite (traduction Hamidullah):

«Et qu’on demandera à la fillette enterrée vivante – pour quel péché elle a été tuée» .

Version chiite:

«Et qu’on demandera à la famille du prophète – pour quel péché elle a été tuée».

 

5° Les musulmans ont beaucoup d’imagination quand il s’agit de faire prendre des vessies pour des lanternes. C’est ainsi qu’ils ont inventé l’abrogation de la récitation, mansukh al tilawah, quand un verset est supprimé du coran mais que son application continue d‘être prescrite. L’exemple le plus connu est le verset de la lapidation, supprimé du coran alors que son application est toujours en vigueur:

«L’homme et la femme qui commettent l’adultère doivent être lapidés».

Tous les grands oulémas sont unanimes sur ce sujet:seule la récitation est abrogée !

Ce hadith sahih confirme cette décision:

« Ibn ‘Abbas a rapporté: Omar a déclaré: « j’ai peur qu’après qu’une longue période se soit passée, les gens puissent dire: « Nous ne trouvons pas le verset du Rajam (lapidation à mort) dans le Livre d Allah » et par conséquent ils peuvent aller hors du droit chemin en laissant une obligation qu’Allah a révélé. Voilà, j’atteste que la peine de Rajam est infligée sur lui qui commet des rapports sexuels illégaux, s’il est déjà marié et si le crime est prouvé par les témoins ou la grossesse ou la confession ». Omar a ajouté: « Le messager d’Allah a fait exécute la peine de Rajam et ainsi, nous avons fait après lui »» (sahih Al Bukhari – 8 / 82 / 816).


6° Le précieux Manuscrit de Bankipour nous révèle l’existance de 2 sourates: «al-Wilaya» et «an Nourayn»: http://www.asraralislam.com/manuscrit_de_bankipour.html

Elles ne figurent évidemment pas dans la vulgate otmanienne, que les musulmans pensent être oeuvre divine, Livre incréé descendu directement d’Allah. Pourquoi les sunnites ont-ils supprimé ces sourates? Je n’ai pas la réponse, même si la raison semble sauter aux yeux: les 2 sourates sont élogieuses envers Ali, mari de Fatima, la fille de Mahomet. Et cet éloge ne doit pas leur plaire, puisque ui qui a été à l‘origine de la scission de l‘islam et que les sunnites considèrent comme le seul responsable de cette division.

Les sunnites, même gênés par cette découverte, ne se démontent pas pour autant, ni ne s’embarrassent pour donner des explications confuses et contradictoires sur un sujet qui, pourtant, leur brûle les doigts. Ils en ont l’habirtude, puisque leurs mensonges et falsifications historiques se montent par dizaines, peut-être par centaines. Ils déclarent donc que «le coran est altéré» mais se disculpent immédiatement, en rejetant la faute sur un coupable inattendu, les Ratifides (on ne sait pas qui sont les Ratifides, on sait juste que ce ne sont pas des sunnites): http://www.islamqa.com/fr/ref/21500

Il faut ajouter au dossier les sourates et les versets perdus ou brûlés. Les musulmans le disent eux-mêmes, plusieurs sourates ou versets ont été brûlés, particulièrement par Othman: http://www.forumreligion.com/t249p15-le-coran-est-il-le-meme-qu-a-l-epoque-du-prophete-muhammad-sws

 

Pour finir, je ne suis pas en mesure de le démontrer mais j’ai trouvé sur internet un forum qui avance que la version chiite de la sourate 33 (Al Ahzab) serait plus longue que la plus longue des sourates sunnites, la sourate 2, «al Baqarah»: http://mejliss.com/node/1375837

Allah est peut-être akbar, ses ouailles seraient pourtant bien inspirées d’écarter un peu leurs œillères, de se poser des questions et d’en chercher eux-mêmes les réponses, au lieu de se complaire dans le Taqlid, l’imitation servile.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s